Comment Reconnaitre un Vase Ming ?

- Par : La Chine à Paris

Comment Reconnaitre un Vase Ming ?

de lecture - mots

Suite à notre article sur comment reconnaitre une porcelaine chinoise ancienne, nous avons eu de nombreuses demandes sur comment reconnaitre un vase Ming.

De nombreux collectionneurs ont peur d'intervenir parce qu'ils ne savent pas comment identifier les céramiques Ming, et certains collectionneurs achètent à l'instinct, ce qui se traduit par l'achat répété de faux. Dans cet article vous allez apprendre :

  • Comment identifier l'authenticité des porcelaines Ming 
  • Combien coute un vase Ming
  • Comment évaluer la valeur de votre vase

 Rentrons directement dans le vif du sujet.

5 choses à regarder pour reconnaître un vrai vase Ming 

Vase Ming Prix

Ceux qui n'ont ni le temps ni les ressources pour consacrer des années de leur vie à apprendre l'art et la poterie de la dynastie Ming peuvent suivre quelques instructions simples qui les aideront à distinguer un faux vase Ming d'un vase authentique :

  1. Le vase Ming est translucide et non opaque. La véritable porcelaine Ming fabriquée au XVIIIe siècle possède une qualité importante : elle est translucide et non opaque. Beaucoup de gens oublient cette propriété importante et facile à vérifier des vases Ming.
  2. Regardez les motifs. Les vases de la dynastie Ming ont généralement des motifs spécifiques, ce qui signifie que l'on peut y voir certains motifs et images. L'image la plus courante est celle d'un dragon. Les fleurs et les poissons sont également des images bien connues et utilisées.
  3. Étudiez la signature sur le vase. La porcelaine de la dynastie Ming était strictement contrôlée pour garantir une qualité maximale. Les meilleures porcelaines étaient réservées à la noblesse et portaient une "marque impériale". La signature était le nom de l'empereur sous le règne duquel le vase Ming avait été fabriqué et elle était écrite en caractères chinois. Si vous voyez quelque chose comme "fabriqué en Chine" sur votre "vase Ming", il s'agit probablement d'un faux et il ne vaut pas votre argent.
    signature-vase-ming
  4. Prêtez attention aux détails ferreux. Les pâtes d'argile Ming semblent contenir une impureté ferreuse qui fait que les parties non émaillées du corps de la porcelaine prennent une couleur ferreuse rouillée à la cuisson. Cette couleur rouge rouille est souvent observée là où la glaçure s'arrête avant le bord du pied. La plupart des vieilles porcelaines "minyao" présentent également des défauts de glaçure là où la glaçure ne recouvre pas entièrement le corps. C'est à ces endroits et sur le bord du pied qu'il faut chercher cette jolie décoloration.

    Cela aide mais n'est pas infaillible. Les copistes recouvrent parfois les parties non émaillées de leurs pièces d'une substance marron ou rougeâtre pour tromper ceux qui ont entendu dire que les pièces anciennes devaient être brun rougeâtre là où le corps en porcelaine est exposé. Il faut donc l'utiliser avec prudence. Avec le temps, vous remarquerez que cette teneur en "fer" donne aux pièces Ming un aspect général "chaud" qui peut être reconnu et les distingue des autres porcelaines.
  5. Les nuances de bleu. Les pigments bleus de cobalt "anciens" ont tendance à passer du bleu foncé au noir et aux tons gris sur les pièces "peoples ware". Cela s'explique par le fait que les potiers utilisaient du cobalt local qui pouvait également contenir du fer. La touche de "noirâtre" est au moins un bon signe si vous recherchez un Ming provincial.

Enfin, nous aimerions mentionner un conseil absolument inutile que vous pouvez trouver dans certains textes anciens sur la porcelaine chinoise, à savoir la mention d'un effet de "peau d'orange" sur la glaçure qui vous permettrait de reconnaître les pièces anciennes.

Ce conseil est totalement faux, car les meilleures pièces anciennes, en particulier les Ming impériaux, sont absolument parfaitement lisses, et certaines pièces modernes ont une glaçure en "peau d'orange" parce qu'elle a été appliquée par pulvérisation. Oubliez donc cela.

Qu'est-ce qu'un vase Ming ?

Ming Vase

Le vase de la dynastie Ming est peut-être le plus célèbre et le plus prisé de tous les vases chinois et il y a une très bonne raison à sa popularité.

L'histoire du vase Ming

empereur-Yongle-dynastie-Ming

Après 97 ans de règne des Yuan, une dynastie mongole fondée par le légendaire guerrier Gengis Khan et la première à avoir fait de Pékin sa capitale (appelée Dadu par les Yuan), la Chine est revenue aux mains des Chinois Han en 1368 - la dernière dynastie impériale qu'ils ont dirigée. La dynastie Ming, comme on l'appelle, a inauguré une étonnante période de créativité, de restauration artistique et culturelle, de développement et d'expansion.

 Alors que la Chine se remettait lentement de luttes intestines sanglantes, Zhu Yuanzhang, connu sous le nom d'empereur Hongwu, qui a régné pendant 30 ans de 1368 à 1398, a tenté de créer l'une des plus grandes armées que le monde ait jamais connues - il disposait d'une armée permanente de plus d'un million de soldats et, à Nanjing, des plus grands arsenaux navals du monde - mais il a également compris la valeur de la créativité et de la culture.

 Les vases Ming s'inspirent des styles incroyablement complexes mais très chargés des Mongols Yuan, mais l'empereur Hongwu rétablit un style chinois beaucoup plus dominant à la cour impériale. Les premiers vases chinois Ming produits au cours de cette période étaient uniques et sont depuis devenus des œuvres d'art parmi les plus recherchées au monde.

 

Les premiers types de vases de la dynastie Ming

La vaisselle monochrome qui était si populaire pendant la dynastie Song est rapidement passée de mode et a été remplacée par les vases Ming et d'autres porcelaines Ming tout aussi impressionnantes.

La plupart des objets étaient fabriqués à Jingdezhen, dans le nord-est de la province du Jiangxi, connue sous le nom de "ville de la porcelaine", mais il existait des usines à Dehua, dans la province du Fujian, et à Foshan, dans le centre de la province du Guangdong, qui fabriquaient le célèbre vase chinois.

Deux facteurs principaux ont poussé le vase Ming vers la perfection et son désir de dépasser les frontières de la Chine.

Tout d'abord, au XVe siècle, la Chine a développé une économie de marché où l'industrie nationalisée a été remplacée par des entreprises privées, un gouvernement de partage du pouvoir entre la cour impériale et la fonction publique, considéré par beaucoup comme "l'une des plus grandes réalisations de la civilisation chinoise", et l'encouragement des relations commerciales entre l'Est et l'Ouest.

ceramique-ming

Deuxièmement, alors que l'Europe sortait du Moyen Âge, la Renaissance a marqué le début d'une période fervente de grands changements sociaux et politiques, ainsi que la redécouverte de l'art, de la littérature et de la philosophie classiques et, avec elle, l'appréciation du vase de la dynastie Ming. Cette appréciation a permis à des milliers de vases Ming inconnus - dont le design est désormais plus subtil et la qualité plus raffinée - de trouver leur place dans les palais et les maisons de l'élite, de l'aristocratie et de la royauté européennes.

Combien vaut un vase Ming ?

Lorsque le mot vase Ming est mentionné au grand public, la plupart des gens pensent automatiquement à quelque chose qui vaut des millions, mais ce n'est pas nécessairement le cas. Un vase non impérial (Minyao) authentique de la période Ming peut être acheté pour seulement 100 €, alors qu'un véritable vase impérial Ming peut valoir plusieurs millions d'euros, selon la période et la décoration.

 

Comment les vases Ming étaient-ils fabriqués ?

a-ming-vase

Un siècle environ après le début de la dynastie, les motifs du plus célèbre des vases chinois comprenaient une palette de couleurs plus vives, comme le jaune, le vert et le bleu, et des détails plus complexes. Avec la demande croissante de l'Europe et du Japon, les vases de la dynastie Ming sont rapidement devenus un produit d'exportation essentiel - aux côtés de la laque et de la soie - pour le marché libre naissant de la Chine.

 Comme la plupart des gens le savent, l'étonnant vase bleu et blanc de la dynastie Ming est devenu l'une des antiquités les plus recherchées au monde, mais l'évolution de la dynastie s'est accompagnée d'une évolution de la fabrication des pièces, et l'histoire de l'évolution du vase Ming est richement tissée dans la tapisserie de l'histoire de la dynastie Ming elle-même.

  •  L'empereur Xuande Xuande, qui signifie "Proclamation de la vertu", fut le cinquième empereur de la dynastie Ming et régna pendant dix ans, de 1425 à 1435. Il aimait la poésie et la littérature et était un peintre accompli. C'est sous son règne que le jihong a été développé. Le jihong était une glaçure de porcelaine rouge sang qui recouvrait les vases chinois des Ming, mais il était presque impossible à produire. On pense qu'il existe moins de 100 vases Ming de style jihong dans les musées du monde entier.

 

  • L'empereur Chenghua Traduit par "changement accompli", l'empereur Chenghua fut le neuvième empereur de la dynastie Ming et régna de 1464 à 1487. C'est à cette époque que la technique du doucai (couleurs contrastées) a été mise au point en peignant un motif sur un vase Ming en bleu sous glaçure, puis en le cuisant à une température très élevée d'environ 1100 °C. Le vase était ensuite cuit à nouveau. Le vase chinois était ensuite cuit à nouveau, une fois le reste du motif ajouté dans des couleurs contrastées d'émail sur glaçure, à une température plus basse, proche de 850-900°C.

 

  • L'empereur Hongzhi Le dixième empereur, Hongzhi, est traduit par "Grand gouvernement". C'était un souverain travailleur et diligent, qui a insufflé une énergie nouvelle au milieu de la dynastie. C'est à son époque qu'a été créée la célèbre glaçure jaune, le jiaohuang ou "huile de poulet jaune", particulièrement populaire à la cour impériale pour la décoration des vases de la dynastie Ming.

 

  • L'empereur Wanli Traduit par "Dix mille calendriers", le règne du quatorzième empereur (1572 - 1620) a bien commencé mais s'est terminé par une grève et le déclin de la dynastie. Cependant, c'est sous son règne qu'a été développé l'étonnant style de conception du wucai, plus communément traduit par "cinq couleurs". Il serait peut-être plus juste de l'appeler "multicolore", car le style wucai de création des vases Ming utilisait souvent plus ou moins de cinq couleurs précises. C'est également sous l'empereur Wanli que les artisans ont également mélangé de l'argile kaolin et de la pierre à poterie pour renforcer encore la belle blancheur du corps du vase de la dynastie Ming et d'autres récipients.

 

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

    Inscrivez vous pour recevoir nos articles directement dans votre boîte mail.